Vik Muniz, Imaginária, images de l'exposition - ARTEFIELDS
vik-muniz_imaginaria_collection-lambert_avignon_2019_solo-show

Vik Muniz, Imaginária, images de l’exposition

Article publié par Thierry Grizard le 23 août 2019

Vik Muniz, images de l'exposition : Imaginária à la Collection Lambert, Avignon, 2019.

Vik Muniz à la Collection Lambert

La Collection Lambert expose 19 tirages photographiques de Vik Muniz issus d’installations reproduisant (mécaniquement cf Walter Benjamin) au moyen de rebuts de la société de consommation et de l’ère post-industrielle de la communication et du numérique des images iconiques de la culture « mondiale ». Le procédé consiste à multiplier les médiums entendus comme des écosystèmes signifiants qui se réapproprient et détérritorialisent l’objet-signe initial passé en autant de bains qui l’altèrent au sens strict, le rend autre.

En savoir plus :

  • © Vik Muniz.
  • Courtesy : Collection Lambert.
  • Courtesy : galerie Xippas, Paris.
  • Courtesy : Lorenz et Géraldine Bäumer.
  • Photographie in situ : © Thierry Grizard.
  • Photographies tous droits réservés.
  • Camera : Iphone 7+.

Vik Muniz, Imaginária

Collection Lambert, Avignon

Du 1° juillet au 22 septembre 2019.


Communiqué de presse :

Dans le cadre du Grand Arles Express (programmation satellite des Rencontres d‘Arles), auquel la Collection Lambert s’est associée dès sa création en 2016, le célèbre artiste brésilien Vik Muniz revient dans la cité papale huit ans après sa grande exposition monographique pour y présenter une série d’œuvres inédites en Europe.

Intitulée Imaginária, la série exposée à la Collection Lambert se compose de dix-neuf photographies figurant des saints tels qu’ils ont été représentés par les plus grands artistes : de la sainte Agnès de Simon Vouet au saint Augustin de Philippe de Champaigne en passant par le saint Sébastien de José de Ribeira.

Nées d’installations réalisées à partir d’objets usuels incongrus — sucre, ketchup, jouets, fil, magazines découpés, etc. — les photographies de Vik Muniz figurent des images issues de la mémoire collective et constituent chacune un nouvel espace sensible où se questionnent les notions d’original et de copie depuis la naissance des procédés de reproduction mécaniques. En se réappropriant avec audace des icônes de l’histoire de l’art et de la société médiatique, il induit la possibilité d’une relation nouvelle et jubilatoire avec des images dont le sens et l’originalité semblaient avoir été épuisées par leur reproduction et leur diffusion globale.

À travers cette nouvelle série, Vik Muniz poursuit ses recherches en questionnant la fascination exercée par les saints à travers l’histoire de leur représentation en art, et vient par là même interroger la relation qu’entretiennent les œuvres d’art avec la notion de sacré. Voir les autres galeries