Haenyo femmes de la mer

Accueil » exposition » Haenyo femmes de la mer | Par Thierry Grizard, publié le 9 mai 2015, modifié le 25 janvier 2019

HAENYO | « femme de la mer ». Centre culturel coréen

 

Une exposition du travail photographique de Joon Choi, (un photographe qui se consacre habituellement à la publicité), sur les fameuses pêcheuses en apnée coréennes. Elles sont une des très rares illustrations vivantes d’une structure sociale de type matriarcale propre ici à la province de Jeju-do en Corée du sud. Matriarcat d’autant plus étonnant qu’il est récent et comme le précise le communiqué de presse dans une société “confucianiste” plutôt phallocentrique. Le pouvoir en place tenta d’ailleurs d’interdire la plongée en apnée dans cette région en raison de la nudité des femmes à l’époque. Cette activité disparait néanmoins en raison du développement du tourisme, de ce fait la majorité des dernières Haenyo a plus de cinquante ans.
 
Haenyo, korea, photgraphy, diving, exhibition, joon-choi, Jeju-do

©Joon Choi. Courtesy Centre Culturel Coréen.

 

Communiqué de presse:
Dès le réveil, son regard se dirige vers la mer et se pose sur les vagues. Peu importe qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, tant que celles-ci ne sont pas trop hautes, elle ira plonger dans l’eau pour y accomplir son labeur. Son nom, Haenyo, signifie littéralement « femme de la mer » et désigne les plongeuses de l’étonnante île de Jeju, située dans l’extrême Sud de la Corée… Les Haenyo partent à la mer par marée haute et reviennent à terre à marée basse, après avoir plongé durant plusieurs heures et récolté des produits de la mer qui font vivre leurs familles : haliotis, conques, etc. Ce sont des plongeuses expérimentées, connues pour être capables de retenir leur souffle pendant plus de deux minutes et de descendre à des profondeurs de plus de vingt mètres, malgré la houle, les courants, les requins et les méduses… Fasciné par ces femmes exceptionnelles à l’esprit combatif, Joon Choi, photographe à succès qui était surtout connu dans le domaine de la publicité, s’est intéressé un jour à la vie des Haenyo. Et cette rencontre a été si marquante, qu’il a passé une année entière à les photographier. Il faut dire qu’il s’agit de femmes très énergiques et singulières, véritables chefs de famille (une exception dans une Corée confucianiste !), élevant leurs enfants et assurant le plus souvent la subsistance du foyer. L’exposition retrace, à travers une magnifique série de photographies - portraits de Haenyo et paysages de Jeju réalisés par Joon Choi -, l’histoire et le parcours de ces femmes courageuses au destin peu ordinaire qui doivent, pour faire vivre leur famille, affronter chaque jour les dangers de la mer. Après avoir étudié la photographie à l’Université Chung-Ang de Séoul, puis à l’Université Nihon de Tokyo, Joon Choi part travailler à New York dans la publicité en tant que photographe professionnel et commence à se faire un nom. Après son retour en Corée en 1988, il va y devenir l’un des meilleurs photographes du secteur publicitaire. A partir de 1995, il se spécialise dans la réalisation de portraits. C’est alors, après 40 ans de carrière, qu’il découvre enfin les Haenyo, sujet auquel il va consacrer sa vie de photographe.
 

HAENYO | « femme de la mer ».

Centre Culturel Coréen.

Du 22 avril au 13 mai 2015.


Voir aussi:


 

A voir Aussi

Sally Mann, A Thousand Crossings, images de l'exposition

Sally Mann, images de l'exposition : A Thousand Crossings au musée du Jeu de Paume, 2019, , une rétrospective centrée sur l'importance du Sud dans son travail.

michael-ackerman_photography_solo-show_camera-obscura-gallery_paris_2019

Michael Ackerman, la photographie à fleur de peau

Michael Ackerman est un “street photographer” bien particulier puisque ce qu'il glane n'est rien d'autre que des instantanés d'états émotionnels. De la Street Photography des affects.

sally-mann_photography_jeu-de-paume_solo-show_2019

Sally Mann au musée du Jeu de Paume. A thousand crossings

Sally Mann expose au musée du Jeu de Paume depuis le 18 juin 2019. Il s’agit là de la plus grande rétrospective consacrée à la photographe américaine en France. L’exposition a pour centre d’intérêt la relation de Sally Mann au Sud des États des Unis. Le grand mérite de cette focalisation est de pointer le cœur de l'oeuvre de Sally Mann.

henry-wessel_street-photography_dark-thread_mep

Henry Wessel, photographie et déambulations californiennes

Henry Wessel est un photographe de rue, il divaguait avec son Leica se disposant au hasard, puis revenu au studio un long travail de maturation, parfois de plusieurs années, commençait, une sorte de récollection où la photographie se révèle dans sa véritable singularité. Le photographe californien créait donc a posteriori des ensembles dont il finissait par déceler l’agencement formel propice à de nouveaux récits totalement étrangers à la prise de vue initiale.

sally-mann,photography,pictorialism,virginia

Phillips auction, Femmes photographes et photographiées

Inspiration : Women in photography chez Phillips Auction, un panorama non exhaustif des femmes photographes, mais avec quelques clichés intéressants

pierre_gonnord_portrait_photography

Pierre Gonnord, biographie & galerie

Pierre Gonnord est un photographe d'origine française vivant en Espagne qui se préoccupe essentiellement de portraits à caractère introspectif d'individus à la personnalité affirmée et singulière.

Pin It on Pinterest

Share This