Jan Van Eyck aux musée des Beaux Arts de Gand - ARTEFIELDS
jan-van-eyck-musee-beaux-arts-gand-2020

Jan Van Eyck aux musée des Beaux Arts de Gand

Article publié par Communiqué le 11 janvier 2020

Le musée des Beaux Arts de Gand consacre à Jan Van Eyck une rétrospective exceptionnelle réunissant la majorité des rares pièces de cet artiste. 1 janvier – 30 avril 2020

Jan Van Eyck, « Une révolution optique »

Du 1er février au 30 avril 2020, le Musée des Beaux-Arts de Gand (MSK Gent) accueille l’exposition Van Eyck. Une Révolution optique. Seule une vingtaine de tableaux et dessins de Jan van Eyck (vers 1390-1441) sont conservés dans le monde. Plus de la moitié d’entre eux seront visibles au MSK, en compagnie d’œuvres de son atelier, de copies d’œuvres disparues du maître et de plus de 100 autres chefs-d’œuvre. La « révolution optique » que Van Eyck a déclenchée il y a 600 ans continue de fasciner aujourd’hui encore. Jamais auparavant l’amateur d’art n’a observé d’aussi près la virtuosité de Jan van Eyck que dans ce qui est à ce jour la plus grande exposition consacrée à ce génie.
Huit panneaux de l’Agneau mystique dans une même exposition
Le cœur de l’exposition est composé des huit panneaux du retable fermé de l’Agneau mystique (1432) d’Hubert et Jan van Eyck. Entre 2012 et 2016, ces panneaux ont été restaurés au MSK par l’Institut royal du Patrimoine artistique (IRPA). Les résultats exceptionnels de la restauration qui, après enlèvement des anciennes couches de vernis et des parties surpeintes, a fait apparaître le chef-d’œuvre dans son état original, offrent un « regard » nouveau sur Van Eyck. La restauration a dès lors poussé le MSK à organiser cette exposition prestigieuse.
Pour cette occasion unique et à titre tout à fait exceptionnel, les huit panneaux restaurés du retable fermé, accompagnés des panneaux d’Adam et Ève qui n’ont pas encore été restaurés, sont présentés comme des tableaux autonomes en dehors de la cathédrale gantoise Saint-Bavon. Ils sont de surcroît exposés à hauteur des yeux, de manière à ce que chacun puisse admirer de tout près les superbes couleurs, les détails saisissants et le rendu presque palpable des matières. Ce sera la première et la dernière fois que le visiteur pourra voir d’aussi près la main du maître. Le MSK est particulièrement reconnaissant à la Fabrique d’église de la cathédrale Saint-Bavon de cette générosité[…]

Source : musée des Beaux Arts de Gand
jan-van-eyck-musee-beaux-arts-gand-2020

A voir également :


 » Une révolution optique », Jan Van Eyck

Musée des Beaux Arts de Gand

1 janvier – 30 avril 2020