Daniel Arsham à la galerie Perrotin - ARTEFIELDS
daniel-arsham_art-exhibition_perrotin-gallery_paris-2020

Daniel Arsham à la galerie Perrotin

Article publié par Communiqué le 9 janvier 2020

Daniel Arsham signe une nouvelle exposition personnelle à la galerie Perrotin Paris sur le thème des archétypes populaires de la sculpture classique. 11 janvier - 21 mars 2020

Daniel Arsham, « Paris, 3020 »

Dans cette exposition, Daniel Arsham présente une nouvelle série de sculptures composée de bustes, de bas-reliefs et de statues emblématiques de l’Antiquité classique. Daniel Arsham a eu l’opportunité de collaborer étroitement avec l’atelier de moulage de la Réunion des Musées Nationaux – Grand Palais (RMN) pour lequel il a eu un accès privilégié. Cet atelier historique, en fonction depuis le 19e siècle, reproduit les chefsd’œuvre des plus grands musées d’Europe. L’artiste a ainsi eu accès aux moulages de certaines œuvres les plus symboliques des collections du musée du Louvre à Paris, du musée de l’Acropole à Athènes, du Kunsthistorisches Museum à Vienne et de la basilique San Pietro in Vincoli de Rome sur lesquels reposent sa nouvelle série. Intéressé par la manière dont les objets traversent le temps, Arsham a sélectionné des œuvres à tel point déterminantes qu’elles ont transcendées leur statut de simple objet d’art pour s’intégrer dans notre mémoire et notre identité collectives.

Allant du Moïse assis de Michel-Ange à la Vénus de Milo, les pièces ont été moulées dans du ciment de gypse pour obtenir une réplique à l’échelle de la sculpture originale, un processus qui partage des qualités formelles avec le procédé historique du moulage à la cire perdue. Arsham a utilisé des pigments naturels similaires à ceux employés par les sculpteurs classiques, comme de la cendre volcanique, du bleu calcite, de la sélénite et du quartz. Ensuite, des érosions individuelles ont été pratiquées sur la surface du ciment de gypse en hommage aux techniques des sculpteurs de la Renaissance. Enfin, Arsham a appliqué son procédé de cristallisation qui fait sa signature personnelle.


Voir dans le même registre : David Altmejd


daniel-arsham
Daniel Arsham

« Paris, 3020 », Daniel Arsham

Galerie Perrotin

11 janvier – 21 mars 2020