Robert Cottingham, biographie & galerie - ARTEFIELDS
cottingham-robert_art-exhibition_vallois-gallery_paris_2019

Robert Cottingham, biographie & galerie

Article publié par Thierry Grizard le 28 novembre 2019

Robert Cottingham est un des tenants majeurs du mouvement hyperréaliste, comme tous les hyperréalistes, il explore un fragment de la société de consommation

Robert Cottingham, biographie

Robert Cottingham (né à Brooklyn en 1935) est un des tenants du mouvement artistique hyperréaliste.

Ce courant né aux Etats Unis au début des années 1970 se caractérise par sa position se situant entre l’objectivisme, la volonté de distanciation de l’art conceptuel et le formalisme critique du Pop Art. C’est aussi une réaction au lyrisme de l’expressionnisme abstrait qui dominait aux Etats Unis depuis les années 1950.

robert-cottingham_paintings_hyperrealism

Chaque artiste de ce mouvement se démarquait des autres hyperréalistes (voir nos articles) en s’appropriant, au sens strict, un fragment du réel, ou plutôt une dimension fragmentaire d’un certain mode de vie, à savoir celui de l’épanouissement économique des Etats Unis, la consommation de masse et le développement des mass média.

C’est ainsi que Richard Estes se consacre aux grands espaces, mais urbains et consuméristes, les rues, les carrefours des grandes villes américaines (voir notre article). C’est une nouvelle forme de peinture de paysage. Ralph Goings a posé son regard fragmentant sur la nouvelle alimentation de masse. Tel autre, Don Eddy, s’intéresse exclusivement aux moyens de transport en représentant des calandres de voitures, symbole de la nouvelle réalité post-industrielle. Chuck Close tente de réinventer un portrait photo-réaliste purement formel, sans apport pictural autre que ce que la photographie frontale a saisi. En sculpture Duane Hanson se penchait sur la condition sociale des petites classes moyennes mais en les décontextualisant (voir notre article), afin de révéler la part d’ombre du rêve américain.

Robert Cottingham s’est, quant à lui, exclusivement intéressé aux signes commerciaux, aux devantures et autres enseignes de l’ère de consommation de masse. La palette de l’artiste peintre américain est bien que parfaitement imitative étrangement décalée, en raison notamment de cadrages désaxés et d’une gamme de tons au chromatisme saturé.  La lumière est, dans la plupart des cas, celle d’un jour de plein soleil donnant des ombres à 45 degrés. Les teintes sont par conséquent incisives, les devantures pour la plupart dans le style « American Diner ». L’aspect Pop Art de ce peintre hyperréaliste est donc assez singulier au sein d’un mouvement qui se pensait initialement comme une reproduction mécanique, non subjective du « nouveau réel » c’est-à-dire la société de l’abondance et des signes.

Robert Cottingham conduit la tension de l’hyperréalisme des origines à un de ses terme possible, se positionnant à la frontière de la reproduction mécanique (photographique) et de l’affiche, la forme-signe.

Pour en savoir plus touchant le mouvement hyperréaliste en peinture et sculpture consulter notre page dédiée à ce mouvement artistique : ICI

robert-cottingham_paintings_hyperrealism

Corollaires :

Médium

Peinture

Nationalité

Etats Unis

Date de naissance

1935

Galeries
Second MarchéOui

Robert Cottingham : œuvres (sélection)