Quai Branly, Bouclier Iatmul

Accueil » Art ancien » Quai Branly, Bouclier Iatmul | Par Thierry Grizard, publié le 23 juin 2016, modifié le 31 décembre 2018

Le musée emporte un bouclier Iatmul chez Sotheby's

Le musée du Quai Branly préempte chez Sotheby's un bouclier de Papouasie Nouvelle-Guinée pour 93,000 €.

sothebys, shield, auction paris, 2016, quai-branly, preemption, wielgus, papouasie, nouvelle-guinee

Courtesy Sotheby's, Paris.


Note du catalogue:

LE BOUCLIER WIELGUS:

"En 1912, le Museum für Völkerkunde de Berlin organisait, sous le nom de Kaiser Augustus Fluss Expedition, une importante expédition scientifique interdisciplinaire qui remonta durant un an et demi le cours du fleuve Sepik, faisant étape dans de nombreux villages. Ce bouclier, collecté dans le village de Yentchanmangua (Moyen Sepik) intégra les collections du Museum für Völkerkunde de Berlin, avant d’entrer dans celle de Raymond Wielgus (Chicago).

Museum of Primitive Art

En 1960, à New York, le Museum of Primitive Art consacra une exposition à la collection d’arts d’Afrique, d’Océanie et des Amériques de Raymond Wielgus. Parmi les trésors océaniens figurait ce bouclier, dont l’iconographie autant que l’esthétique célèbrent l’art de la guerre en Nouvelle-Guinée. « Les yeux surgissant d’ovales concentriques et la langue sortant de la bouche sont deux allusions claires aux caractéristiques waken. Ces traits peuvent s’appliquer à un mode de représentation – celui de la communication des ancêtres envers les hommes – dont les motifs nous rendent accessibles le monde des ancêtres, des esprits de la forêt et de la brousse, et des winshumbu, êtres-ancêtres individualisés » (Kaufmann in Peltier, Ombres de Nouvelle Guinée, Arts de la grande île d’Océanie dans les collections Barbier-Muller, 2006, p. 444). Entourant le visage monumental, les motifs géométriques matérialisaient la présence d’êtres mythiques influents et augmentaient les pouvoirs magico-religieux du bouclier. Sa polychromie permettait de transférer dans l’arme la puissance de l’entité figurée, unissant en un seul être, le guerrier et l’ancêtre. Tandis que la puissance chromatique ajoute tant à sa redoutable efficacité qu’à la beauté de son impact pictural, la très belle patine visible notamment au dos, sur la poignée, témoigne de son usage et de son ancienneté.

Museum für Volkerkunde de Munich

Le Museum für Volkerkunde de Munich conserve un bouclier à l’iconographie similaire (inv. n° 13.18.137), également acquis en 1913 (Kaufmann, Peltier et Schindlbeck, Sepik. Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée, 2015, p. 311, n° 199)."  


SOTHEBY’S | ARTS D’AFRIQUE ET D’OCÉANIE.

22 juin 2016 | Paris.


 

Pin It on Pinterest

Share This