Christie's vente d’œuvres prestigieuses - ARTEFIELDS
francis-bacon,modern-art,painting

Christie’s vente d’œuvres prestigieuses

Article publié par Thierry Grizard le 26 février 2018

Christie’s, vente exceptionnelle d’art contemporain Chez Christie’s aura lieu le 6 mars 2018 une enchère qui réunit parmi les plus grands noms de l’art moderne et contemporain principalement dans le registre de la peinture et quelques photographies, notamment Andreas Gursky. On retrouve dans le catalogue une multitude d’artistes clé du 20 siècle : Jackson Pollock, …

Christie’s, vente exceptionnelle d’art contemporain

Chez Christie’s aura lieu le 6 mars 2018 une enchère qui réunit parmi les plus grands noms de l’art moderne et contemporain principalement dans le registre de la peinture et quelques photographies, notamment Andreas Gursky.

On retrouve dans le catalogue une multitude d’artistes clé du 20 siècle : Jackson Pollock, Francis Bacon, David Hockney, Duane Hanson, Peter Doig, Carol Rama, Gerhard Richter, Lucian Freud, Basquiat, Cy Twombly, Louise Bourgeois, Donald Judd, et ainsi de suite.

D’entre les artistes que nous avons abordés dans Artefields on retiendra :

Une toile de Gerhard Richter remarquable relevant du photo-painting et du photo réalisme intitulée « Venedig », datant de 1985.


Voir notre article concernant la série des « Venedig ».


Ce tableau est intéressant car au même titre que « Iceberg » il constitue une entorse au programme anti-subjectiviste de Richter inspiré pour partie du minimalisme et du Pop Art, notamment dans son interprétation hyperréaliste qu’il désigna, en complicité de Konrad Lueg, comme Réalisme Capitaliste. En effet, cette pièce en plus d’être une reproduction « servile » mais floue d’une photographie répertoriée dans le fameux Atlas est également une référence à l’histoire de l’art, mais aussi et surtout une exaltation de la lumière telle qu’elle peut être fixée, figurée, représentée en peinture sinon ou surtout pas reproduite, d’autant que le référent est ici la reproduction photographique elle-même et non le lieu et paysage comme motif, (voir nos articles).

Estimation : 4 600 000 à 6 800 000 €

Prix réalisé : 4,396,250 £

Autre pièce maîtresse de cette vente un Jean-Michel Basquiat : « Multiflavors » exécutée en 1982, une toile tendue sur un support en bois telle une peau de bête amérindienne brutalement transplantée dans le Lower East Side et la société consumériste moderne. Cette pièce mêle les graphes spécifiques à Basquiat et la prégnance de l’expressionnisme abstrait.

Estimation : 12 000 000 à 17 000 000 €

Prix réalisé : 12,046,250 £

basquiat,multiflavors,painting,bad-painting,graphiti
© Jean-Michel Basquiat, « Multiflavors ». Courstesy Christie’s London.

Louise Bourgeois et une des ses araignées, Spider III, est également présente avec une pièce unique datant de 1995.

Estimation : 5 700 00 à 8 500 000 €

Prix réalisé : 4,733,750 £

louise-bourgeois,sculpture,spider
Lousie Bourgeois © Easton Foundation.

Lucio Fontana : Concetto Spaziale, Attese, 1965.

Estimation : 9 100 00 à 14 000 000 €

Prix réalisé : 8,671,250 £

fontana,spatialism,modern-art
© Lucio Fontana.

Alberto Burri, une magnifique pièce datant de 1959 : « Ferro T », mêlant métal et bois exposés aux éléments, le feu, l’abrasion de la pierre et la soudure.

Estimation : 3 400 000 à 5 700 000 €

Prix réalisé : 5,858,750 £

alberto-burri,matierism,arte-povera,sculpture,modern-art.001
Alberto Burri.

Adrian Ghenie : une huile sur toile datant de 2011, Study for « The Kaiser Wilhelm Institute » appartenant à la série des portraits du docteur Josef Mengele, où il s’agit pour l’artiste roumain de montrer la monstruosité tapie dans les légitimations scientifiques et politiques de l’histoire horrifique des hommes, (voir notre article). Une facture expressionniste où on discerne du Bacon comme du Richter.

Estimation : 460 000 à 680 000 €

Prix réalisé : 488,750 £

Andrian-ghenie,painting,expressionism,mengele
© Adrian Ghenie.

Francis Bacon: « Three Studies for a Portrait”, 1976.

« Trois études de portrait » qui seraient inspirées du film d’Alain Resnais « Hiroshima mon amour », en particulier une image extraite de Emmanuelle Riva. Un triptyque aux résurgences picassiennes mais avec la violence pleine de contradiction de l’artiste londonien, où la bouche grimace, alors que les yeux baissés aux paupières mi closes suggèrent l’introspection, le tout emporté par le tourment dans une facture rappelant le cubisme et l’expressionnisme. Une puissance de concentration des contraires que bien peu d’autres peintres ont su révéler.

Estimation : 12 000 000 à 17 000 000 €

Prix réalisé : 10,008,750 £

francis-bacon,painting
Francis Bacon.

Mark Bradford : « Bear Running from the Shotgun”, 2014.

Un « combine painting », mêlant journaux, posters, cordes, inspiré de Robert Rauschenberg aux dimensions impressionnantes de plus de 2 mètres de long exprimant un dynamisme frappant.

Estimation : 2 500 000 à 3 200 000 €

Prix réalisé : 3,833,750 £

mark-bradford,combine-painting,modern-art
Mark Bradford.

Andreas Gursky : « Cocoon II », 2008 2/6.

Un des clichés les plus fameux de Gursky où dans une manière baroque et distanciée il se livre à son travail habituel d’entomologiste, (voir notre article).

Estimation : 400 000 à 620 000 €

andreas-gursky, photography, dusseldorf
© Andreas Gursky

Anselm Kiefer : « Am Anfang », 1998.

Une cosmogonie très personnelle de l’artiste allemand aux dimensions imposantes (283×380 cm) dans un registre moins narratif, plus abstrait que d’habitude puisqu’il s’agit d’une origine du cosmos aux allures dantesques de chaos apocalyptique, (voir nos articles).

Estimation :460 000 à 680 000 €

Anselm-kiefer,painting,am-anfang
© Anselm Kiefer.

Carol Rama : « Mucca Pazza », 1999.

Une œuvre typique de l’artiste italienne qui oscille entre abstraction, sensualité et virulence expressionniste, qu’elle désignait comme du « sensurréalisme », de « l’abstraction organique », ou encore de « l’art viscéral-concret », (voir notre article).

Estimation : 140 000 à 200 000 €

carol-rama,painting
Carol Rama.

Anish Kapoor : « Untitled », 2010.

Un des miroirs inversés de Kapoor, ici en cuivre et laque, (voir notre article)

Estimation : 570 000 à 790 000 €

Anish-kapoor
© Anish Kapoor.

Duane Hanson : « Jogger », 1984.

Une des pièces très représentatives du travail de Duane Hanson, un des initiateurs de la sculpture hyperréaliste, qui consistait à fracturer le réel en transplantant hors contexte, dans les musées ou galeries d’art, des scènes ou épiphanies prélevées de l’observation des déshérités ou de la classe moyenne américaine. Il ressort systématiquement des effractions de Hanson un sentiment d’observer malgré soi des êtres résignés, vidés ou abattus par la pression sociale, économique et collective, (voir notre article).

Estimation: 230 000 à 340 000 €

Prix réalisé : 224,750 £

duane-hanson,sculpture,hyperrealism,jogger
© Duane Hanson, « Jogger ».

A voir aussi