Art et ironie
yue-minjun_china_painting

Dossier : art contemporain et ironie

Article publié par Thierry Grizard le 22 mars 2015

L'ironie dans l'art moderne et contemporain. Pop art, Andy Warhol, Marcel Duchamp, Art moderne, art contemporain

Art contemporain et modernité l’ironie comme moteur


Dans l’art contemporain et l’art moderne une des dimensions essentielles est la part critique et en particulier le caractère ironique de l’analyse adoptée par de très nombreux artistes. L’ironie est dans l’art tout aussi bien une critique sociale et des conventions qu’une mise en cause de l’art lui-même.


Dada

ou la négation des valeurs, des conventions, y compris dans l’art. Nihilisme, bouffonnerie et création débridée sont à l’œuvre. Ce sont les origines de l’art moderne et contemporain.

Dada apparaît pour la première fois dans l’unique numéro de la revue Cabaret Voltaire publiée en mai 1916. Il est à l’origine de l’art moderne et contemporain. Le Dadaïsme introduit dans l’art sa propre mise en cause en invitant à revoir les catégories esthétiques et le sens même du beau.

art, ironie, pop art
Raoul HAUSMANN, ABCD, 1923-1924, Photomontage et collage
art, ironie, pop art
Marcel Janco

Marcel Duchamp, le maître de l’ironie et la sortie de « l’art rétinien »

 

art, ironie, pop art
Marcel Duchamp, Roue de bicyclette (1913).

art, ironie, pop art
Marcel Duchamp, Fontaine (1917) signé « R. Mutt ».

Les successeurs de Duchamp et les prémices du Pop-Art :

Robert Rauschenberg | Mass media, consumérisme, et “combine-paintings”.

Grand admirateur de Marcel Duchamp et en réaction à l’expressionnisme abstrait, Rauschenberg commence dans les années 1950 à assembler des objets hétéroclites, supprime le fond et va jusqu’à utiliser la photographie, la lithographie, etc. en général dans une intention ironique mais aussi critique de la culture consumériste.

art, ironie, pop art

Jasper Jones | Détournement des icônes et des images de la culture populaire

art, ironie, pop art
Jasper Jones.

art, ironie, pop art
Jasper Jones.

Le Pop-Art : Andy Warhol, itération, reproduction et distance ironique

 

art, ironie, pop art
Andy Warhol.

 

Claes Oldenburg ou les objets populaires manufacturées portés à l’échelle de la dérision

art, ironie, pop art
Claes Oldenburg.
art, ironie, pop art
Claes Oldenburg.

Roy Lichtenstein ou l’impression XXL et le signifié réduit au « dot »

Le pop-art n’est « pas une peinture américaine, mais une peinture industrielle »

. Roy Lichtenstein.    

art, ironie, pop art
Roy Lichtenstein.

Les enfants plus ou moins lointains du pop-art et l’ironie

Maurizio Cattelan ,

provocation et auto-dérision, mais également artiste à la retraite  puisque depuis sa rétrospective au Guggenheim de New York en 2011, il a déclaré ne plus avoir rien à dire. Une attitude qui est digne des Dadaïstes.

art, ironie, pop art
Maurizio Cattelan.
art, ironie, pop art
Maurizio Cattelan.

Wim Delvoye du tatouage à la production du cloaque

art, ironie, pop art
Wim Delvoye. Le cochon tribal !
art, ironie, pop art
Wim Delvoye. La machine à déféquer trônant fièrement dans une galerie d’art.

la Chine, dada et les réalistes cyniques: un fou rire sarcastique inquiétant et dérisoire


Yue Minjun

art, ironie, pop art
Yue Minjun. Le rire tragique et dérisoire face aux coercitions politiques et sociales.

Wang Guangyi et le « Political Pop Art » où les codes de la culture occidentale sont passés à la sauce Campbells façon réalisme socialiste

art, ironie, pop art
Wang Guangyi. Qui récupère qui, le capitalisme ou le socialisme consumériste ?

A lire aussi : – Fondation Louis Vuitton: Bentu. Florian & Michael Quistrebert au Palais de Tokyo.


© Les artistes.