Xu Zhen hybridation des signes culturels

Accueil » art contemporain » Xu Zhen hybridation des signes culturels | Par Thierry Grizard, publié le 23 mai 2017, modifié le 6 mars 2019

MadeIn China, de Buddha à la Victoire de Samothrace !

Xu Zhen, (né à Shanghai en 1977), pousse, au même titre qu’un Koons ou Takashi Murakami, le Pop Art jusqu’à une de ses conclusions possibles. A savoir l’abolition de la frontière entre “art”, création artistique unique et produit (marque, signe) de consommation.

Xu Zhen a été d'ailleurs jusqu’à assumer cette disparition de l’aura artistique en faisant de son nom une marque et en “signant” (ironiquement) ses productions du sigle de son entreprise, MadeIn China. Dans le cadre de l'exposition collective Bentu, organisée par la Fondation Louis Vuitton, l'on peut voir dans les galeries et l'exposition elle même trois œuvres de Xu Zhen.


xu zhen, pop-art, china, sculpture, fondation-louis-vuitton, vuitton, art, contemporary-art

© Xu Zhen, New. 2014. 402 x 130 x 110 cm.


Avec "New" (2014) Xu Zhen fait d’une des déesses (Guan Yin) les plus fameuses du bouddhisme chinois un produit manufacturé issue d’un scan 3D. C’est en quelque sorte sa façon de souligner le sentiment du sacré tel qu’il survit dans la société contemporaine chinoise. Ludique, rassurante la déesse (en général représentée toute de blancheur et épurée) est le nouveau visage d’une spiritualité « bon marché » qui se veut facile et rassurante.


xu zhen, pop-art, china, sculpture, fondation-louis-vuitton, vuitton, art, contemporary-art

© Xu Zhen, Eternity. Victory of Samothrace and Bodhisttva. 2013. 626 x 460 x 230 cm


 
Dans la même veine sont exposés à la Fondation Louis Vuitton, une victoire de Samothrace inversée reposant sur un Bouddha. C’est une sorte de mise en situation de l’ère des images, des signes culturels que le numérique, le marché de l’art et les mass media brassent jusqu’aux collisions les plus invraisemblables. Xu Zhen nous en donne là une illustration monumentale.

xu zhen, pop-art, china, sculpture, fondation-louis-vuitton, vuitton, art, contemporary-art

© Xu Zhen, Eternity. The soldier of Marathon. 2014.


Autre déclinaison de ce Post Pop Art   que l’on peut voir à la Fondation Louis Vuitton: la multiplication du Soldat de Marathon en une sorte d’icône des jeux olympiques modernes, de la vitalité et la jeunesse perpétuelle.

2017: Xu Zhen | "Civilization Iteration", galerie Perrotin

Du 18 mai au 29 juillet.


2016: Xu Zhen | Fondation Louis Vuitton

Exposition collective: Bentu, des artistes chinois dans la turbulence des mutations.

Du 27 janvier au 2 mai 2016.


Voir aussi:

A voir Aussi

baptiste-rabichon_photography_collage

Baptiste Rabichon le geste et la photographie

Baptiste Rabichon est un artiste français à l’ascension fulgurante, son travail se caractérise par une forme de collage syncrétique mêlant tradition et post modernisme

katrin-koenning_photography_indefinitely_the-crossing

Katrin Koenning photographie de la présence

Katrin Koenning est une photographe allemande qui pratique une photographie sensorielle et phénoménologique comme un matériau plus qu’un medium.

claire-tabouret_almine-rech

Claire Tabouret et la Femme qui pleure

Claire Tabouret inaugure à la galerie Almine Rech une nouvelle série. Il ne s’agit plus d’enfants en portrait de groupe, mais de lutteurs qui sont comme une métaphore de la dualité et la relation amoureuse.

cindy-sherman_photography_picture-generation

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.

david-lefebvre_painting_landscape

David Lefebvre le néo réalisme 2.0

David Lefebvre est en apparence un peintre de paysage mais de paysages entropiques contaminés par le scepticisme concernant la représentation et les jeux discursifs innombrables de la figuration postérieure aux avant-gardes et le Pop Art.

francois-malingrey_painting_courbet_Ornans

François Malingrëy, un nouveau réalisme ?

François Malingrëy est un jeune artiste français qui manipule les codes du réalisme et de l’iconographie de la peinture classique, notamment dans le registre religieux, pour dresser des portraits individuels ou de groupe qui, en réalité, n’en sont pas si ce n’est qu’ils rassemblent d’étranges “figures” catatoniques.

Xu Zhen, 2017 “Civilization Iteration” à la galerie Perrotin

Pin It on Pinterest

Share This