Xu Zhen hybridation des signes culturels

Accueil » art contemporain » Xu Zhen hybridation des signes culturels | Par Thierry Grizard, publié le 23 mai 2017, modifié le 6 mars 2019

MadeIn China, de Buddha à la Victoire de Samothrace !

Xu Zhen, (né à Shanghai en 1977), pousse, au même titre qu’un Koons ou Takashi Murakami, le Pop Art jusqu’à une de ses conclusions possibles. A savoir l’abolition de la frontière entre “art”, création artistique unique et produit (marque, signe) de consommation.

Xu Zhen a été d'ailleurs jusqu’à assumer cette disparition de l’aura artistique en faisant de son nom une marque et en “signant” (ironiquement) ses productions du sigle de son entreprise, MadeIn China. Dans le cadre de l'exposition collective Bentu, organisée par la Fondation Louis Vuitton, l'on peut voir dans les galeries et l'exposition elle même trois œuvres de Xu Zhen.


xu zhen, pop-art, china, sculpture, fondation-louis-vuitton, vuitton, art, contemporary-art

© Xu Zhen, New. 2014. 402 x 130 x 110 cm.


Avec "New" (2014) Xu Zhen fait d’une des déesses (Guan Yin) les plus fameuses du bouddhisme chinois un produit manufacturé issue d’un scan 3D. C’est en quelque sorte sa façon de souligner le sentiment du sacré tel qu’il survit dans la société contemporaine chinoise. Ludique, rassurante la déesse (en général représentée toute de blancheur et épurée) est le nouveau visage d’une spiritualité « bon marché » qui se veut facile et rassurante.


xu zhen, pop-art, china, sculpture, fondation-louis-vuitton, vuitton, art, contemporary-art

© Xu Zhen, Eternity. Victory of Samothrace and Bodhisttva. 2013. 626 x 460 x 230 cm


 
Dans la même veine sont exposés à la Fondation Louis Vuitton, une victoire de Samothrace inversée reposant sur un Bouddha. C’est une sorte de mise en situation de l’ère des images, des signes culturels que le numérique, le marché de l’art et les mass media brassent jusqu’aux collisions les plus invraisemblables. Xu Zhen nous en donne là une illustration monumentale.

xu zhen, pop-art, china, sculpture, fondation-louis-vuitton, vuitton, art, contemporary-art

© Xu Zhen, Eternity. The soldier of Marathon. 2014.


Autre déclinaison de ce Post Pop Art   que l’on peut voir à la Fondation Louis Vuitton: la multiplication du Soldat de Marathon en une sorte d’icône des jeux olympiques modernes, de la vitalité et la jeunesse perpétuelle.

2017: Xu Zhen | "Civilization Iteration", galerie Perrotin

Du 18 mai au 29 juillet.


2016: Xu Zhen | Fondation Louis Vuitton

Exposition collective: Bentu, des artistes chinois dans la turbulence des mutations.

Du 27 janvier au 2 mai 2016.


Voir aussi:

A voir Aussi

alex-majoli_le-bal_scene_photography

Alex Majoli, un photojournaliste baroque

Alex Majoli est un photojournaliste eminent de l’agence Magnum, depuis 8 années il parcourt le monde pour en donner une autre image, profondement théâtrale.

ren-hang_photography_solo-show_mep

Ren Hang, des signes de l’amour

Ren Hang plus qu’un photographe est un poete visuel qui compose en images des jeux de mots ou de signes. Il procède par collages, collisions et inversions.

Trine Søndergaard, photographier le silence

Trine Søndergaard est une photographe danoise qui dépeint le silence. Elle capture des paysages comme des portraits et réalise des portraits tels des paysages. Elle tente de rendre dans l’absence ce qu’il y a de présence.

catherine-balet_photography

Catherine Balet, les images incertaines

Catherine Balet est une plasticienne qui utilise la photographie numérique et ses moyens de manipulation tel un outil de décomposition et reconstruction de l’image elle même qu’il s’agisse du costume comme identification, du réseau des images sur le web ou des icônes populaires, en l’occurrence celles de la photographie.

antony-gormley_sculpture_angel-of-the-north

Antony Gormley une sculpture est un évènement

Antony Gormley, dans sa nouvelle proposition “Stand” au musée de Philadelphie, peuple encore et toujours le paysage de ses sculptures totémiques.

talia-chetrit_mackbooks_showcaller

Talia chetrit et l’ego-portrait

Talia Chetrit est une jeune artiste conceptuelle américaine qui fait de l’image photographiée et de l’objectif qui la capture le centre de sa démarche, elle assimile l’œil scopique à une Origine du Monde (numérique) qu’elle expose littéralement à travers sa nudité.

Xu Zhen, 2017 “Civilization Iteration” à la galerie Perrotin

Pin It on Pinterest

Share This