Simon Evans Palais de Tokyo

Accueil » art contemporain » Simon Evans Palais de Tokyo

Simon Evans | “Not Not Knocking On Heaven’s Door” Simon Evans n’est pas une personne unique mais un duo : Simon Evans et Sarah Lankan. Ce duo de plasticiens fait de son quotidien le sujet d’une œuvre sur papier, ou plutôt une œuvre de papier, de notes, voire de Post-it. C’est donc un duo qui…

Simon Evans | “Not Not Knocking On Heaven’s Door”

Simon Evans n’est pas une personne unique mais un duo : Simon Evans et Sarah Lankan. Ce duo de plasticiens fait de son quotidien le sujet d’une œuvre sur papier, ou plutôt une œuvre de papier, de notes, voire de Post-it.

simon evans, sarah-lannan, prix-canson, palais-de-tokyo, solo-show, painting, 2016, the-light-of-the-light

C’est donc un duo qui porte un seul nom, une identité à la Janus qui à partir des résidus personnels du quotidien compose des collages à deux, d’un fux existentiel indifférencié.

Ces collages sont comme des murs d’images à la Facebook, des plans qui sont comme autant de labyrinthes des états d’esprit ou encore des To Do List et des » Mandala » idiosyncrasiques.

simon-evans, sarah-lannan, prix-canson, palais-de-tokyo, solo-show, painting, 2016, the-light-of-the-light
© Simon Evans. Courtesy Palais de Tokyo.

Il y aussi des mosaïques composées avec des notes passées au broyeur avec lesquelles les deux artistes, ou l’entité Simon Evans, représentent des paysages symboliques, telle cette chute d’eau, évoquant évidemment le devenir, les flux de conscience, etc.

L’exposition assez modeste est conçue elle même comme un labyrinthe et est baignée dans une faible lueur aussi douce et chaude qu’une matinée ensoleillée.

Ce manque de contraste général rend la lecture « voyeuriste » de ces fragments de vie très difficile, il faut se rapprocher si près pour discerner les messages toujours partiels ou presque effacés, que les visiteurs donnent l’impression de vouloir tendre l’oreille à un message inaudible.

On est entre le selfie, le journal et une géologie du présent.


simon evans, sarah-lannan, prix-canson, palais-de-tokyo, solo-show, painting, 2016, the-light-of-the-light
© Simon Evans. Courtesy Palais de Tokyo.

simon-evans, sarah-lannan, prix-canson, palais-de-tokyo, solo-show, painting, 2016, the-light-of-the-light
©Simon Evans. Courtesy Palais de Tokyo.

simon-evans, sarah-lannan, prix-canson, palais-de-tokyo, solo-show, painting, 2016, the-light-of-the-light
©Simon Evans. Courtesy Palais de Tokyo.

C’est à voir au Palais de Tokyo
Du 19 février au 16 mai 2016.

Note : Simon Evans et Sarah Lennan ont été lauréat du Prix Canson en 2014. Ils sont nés respectivement en 1972 et 1984.


SIMON EVANS | “Not Not Knocking On Heaven’s Door”.

Palais de Tokyo
Du 19 février au 16 mai 2016.


Voir aussi:

Newsletter

piet-mondrian_modern-art_art-exhibition-marmottan-museum_2019

Piet Mondrian, un grand peintre figuratif

Piet Mondrian, la figure tutélaire de l’abstraction géométrique, a été jusqu’à la cinquantaine un peintre figuratif d’un talent exceptionnel. Il n’a d’ailleurs jamais totalement récusé la figuration, bien qu’il jugea très tôt qu’elle était impropre à rendre efficacement de ce qu’il y a d’universel dans le sensible.

maurizio-cattelan_contemporary-art

Maurizio Catellan et la banane comédienne

Maurizio Cattelan après plusieurs années d’absence fait, avec une banane, un retour tonitruant sur la scène de l’art contemporain et son marché.

peter-hujar-photography-jeu-de-paume-museum

Peter Hujar , portraits de l’underground new-yorkais

Peter Hujar est un photographe américain emblématique des années underground new-yorkaise des années 70/80. Il réalisait des portraits saisissants du temps qui glisse entre les vivants et les morts.

sally-mann_auction_christies_new-york_2019

Sally Mann au musée du Jeu de Paume. A thousand crossings

Sally Mann expose au musée du Jeu de Paume depuis le 18 juin 2019. Il s’agit là de la plus grande rétrospective consacrée à la photographe américaine en France. L’exposition a pour centre d’intérêt la relation de Sally Mann au Sud des États des Unis. Le grand mérite de cette focalisation est de pointer le cœur de l’oeuvre de Sally Mann.

tomas-saraceno_contemporary-art_antropocene

Tomàs Saraceno et les araignées du musée

Tomàs Saraceno, l’architecte plasticien, nous propose dans ses multiples projets des utopies visibles et palpables, la plupart lui sont inspirées par le monde des araignées.

cindy-sherman_photography_visual-artist

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.