Ron Mueck exposition au MFA, Houston

Accueil » art contemporain » Ron Mueck exposition au MFA, Houston

Ron Mueck en 13 pièces Ron Mueck expose 13 de ses sculptures au Museum of Fine Arts de Houston. On peut y voir la plupart des pièces emblématiques de son corpus par ailleurs assez restreint tant il faut de temps au sculpteur australien et sa petite équipe pour réaliser une œuvre. Les sculptures exposées sont:…

Ron Mueck en 13 pièces

Ron Mueck expose 13 de ses sculptures au Museum of Fine Arts de Houston.

On peut y voir la plupart des pièces emblématiques de son corpus par ailleurs assez restreint tant il faut de temps au sculpteur australien et sa petite équipe pour réaliser une œuvre.

ron mueck, hyperrealism, sculpture, exhibtion, houston, 2017, MFA
© Ron Mueck. « Man in a Boat », 2002, mixed media, Courtesy Anthony d’Offay, London.

Les sculptures exposées sont:

« Mask II », 2001–02.
« Couple under an Umbrella », 2013.
« Woman with Shopping », 2013. Un portrait de solitude urbaine qui pourrait être sorti tout droit d’un roman de Raymon Carver.
« Man in a Boat », 2002. Voir notre article pour une analyse de cette œuvre.
« Young Couple », 2013. Un jeun couple ambigu où l’avers et l’envers se contredisent. On oscille entre tendresse et coercition !
« Untitled (Seated Woman) », 1999.
« Youth », 2009. Lire notre article sur cette pièce et sa relation à « L’incrédulité de Saint Thomas » du Caravage.
« Mother and Child », 2001–03.
« A Girl », 2006.
« Still Life », 2009. Se rapporter à notre article sur Sam Jinks et sa propre version de « Still Life, (Pieta) ».

ron mueck, hyperrealism, sculpture, exhibtion, houston, 2017, MFA, still life
© Ron Mueck. « Still Life », 2009, mixed media, Courtesy Hauser & Wirth. Photo: Stefan Altenburger Photography Zürich.
sam jinks, michel ange, pieta, sculpture, hyperralism, christ
© Sam Jinks, « Still Life (Pieta), 2007.

« Crouching Boy in Mirror », 1999–2002. Un étrange Narcisse des temps modernes.

ron mueck, hyperrealism, sculpture, exhibtion, houston, 2017, MFA
© Ron Mueck. « Crouching Boy in Mirror », 1999–2002, mixed media, The Broad Art Foundation.
ron mueck, hyperrealism, sculpture, exhibtion, houston, 2017, MFA, caravage, narcisse
Narcisse, attribué au Caravage.

« Man in Blankets », 2000. Probablement encore une réinterprétation désabusée profane et quelque peu désespérée des dépositions et déplorations du Christ dans l’art classique.
« Two Women », 2005. L’incroyable mise en scène d’un duo de vieilles femmes hésitant entre déréliction et aigreur cancanière.

Exposition qui se poursuit jusqu’au 13 aout 2017.


A voir aussi:

Newsletter

maurizio-cattelan_contemporary-art

Maurizio Catellan et la banane comédienne

Maurizio Cattelan après plusieurs années d’absence fait, avec une banane, un retour tonitruant sur la scène de l’art contemporain et son marché.

peter-hujar-photography-jeu-de-paume-museum

Peter Hujar , portraits de l’underground new-yorkais

Peter Hujar est un photographe américain emblématique des années underground new-yorkaise des années 70/80. Il réalisait des portraits saisissants du temps qui glisse entre les vivants et les morts.

sally-mann_auction_christies_new-york_2019

Sally Mann au musée du Jeu de Paume. A thousand crossings

Sally Mann expose au musée du Jeu de Paume depuis le 18 juin 2019. Il s’agit là de la plus grande rétrospective consacrée à la photographe américaine en France. L’exposition a pour centre d’intérêt la relation de Sally Mann au Sud des États des Unis. Le grand mérite de cette focalisation est de pointer le cœur de l’oeuvre de Sally Mann.

tomas-saraceno_contemporary-art_antropocene

Tomàs Saraceno et les araignées du musée

Tomàs Saraceno, l’architecte plasticien, nous propose dans ses multiples projets des utopies visibles et palpables, la plupart lui sont inspirées par le monde des araignées.

cindy-sherman_photography_visual-artist

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.

philippe-cognee_art-exhibition_templon-gallery_paris_2020

Philippe Cognée et la décrépitude

Philippe Cognée se distingue notamment par sa technique à l’encaustique qui l’autorise à rendre la décrépitude visible sur et hors la toile.