Patrick Laumond et le Métahisme

Accueil » art contemporain » Patrick Laumond et le Métahisme | Par Thierry Grizard, publié le 14 novembre 2017, modifié le 28 décembre 2018

Plasticien, métaphysicien ?

Voici un plasticien bien étonnant, relativement inclassable. On pourrait dire qu’il appartient au courant de l’art conceptuel, pourtant le texte est absent, tout du moins dans l’espace de l’exposition. Le langage est cependant sa première préoccupation.

Le Poids De L'Invisible-Metahism-Patrick-Laumond

© Patrick Laumond. "Le Poids De L'Invisible, Metahism".

Patrick Laumond tente de créer après CoBrA, Christian Dotremont et quelques autres un système de signes visuels et graphiques susceptibles de faire parler le lieu, l’espace entre les choses, ici des modules géométriques que des lignes polygonales relient comme une syntaxe. C’est un flux énigmatique qui semble irriguer les pièces isolées d’un parcours faisant sens. Le plasticien est d’ailleurs prolixe sur ce point en méta-texte. En effet, il délivre toute une littérature métaphysique à tonalité néoplatonicienne qu’il a lui-même intitulée le Métahisme. Un commentaire off, hors installation, très fourni et abondant, dont on cherche à discerner la part d’ironie, voire d’absurde au sens fort et « philosophique ».

Le Métahisme

Définition du MétaHisme selon l’artiste : « Le MétaHisme est un courant artistique qui exprime et matérialise la pensée humaine sous la forme d'un méta-paradigme. Cet Art de la conscience relie une vision globale des événements visibles et invisibles simultanément. META, car exprimant le Tout, ISME comme concept et suffixe universel, que l'on retrouve dans tous les mouvements et H, huitième lettre de l'alphabet, (lettre de l'infini, de passage,∞, lemniscate), séparatrice et unificatrice. »

Du cinétique suspendu

On pense évidemment au Bahaus et les recherches cinétiques de Moholy-Nagy ou Oskar Schlemmer ainsi qu’aux épures géométriques de Mondrian. Schwitters n’est pas non plus très loin avec l’invention des Merz. Ce graphisme spatial est d’ailleurs assez proche, par certains points, du travail de Monika Grzymala.

Brisure De Symetrie-Metahism-Patrick-Laumond

© Patrick Laumond. "Brisure De Symetrie-Metahism".

Toutefois, hormis ces filiations, le plus frappant dans ce langage visuel est qu’il souligne avant tout le vide et les actions suspendues générées par le système mis en place. Nombre de pièces sont des parcours modulaires et solides aboutissant à du liquide (noir ou bleu Klein) s’épandant, par exemple, d’un cube vers le vide dont une plaque de verre fixe opportunément la rémanence.

Système et démiurge

L’art de Patrick Laumond est une sorte de langage en volume et dynamique. Un cosmos systématique voire systémique qui est, il l’explique lui-même, une sorte de discours holistique, une machinerie « divine » révélant les briques et lois élémentaires d’un univers imaginaire mais profondément discursif. Il ne manque à ce mécanisme démiurgique et divinatoire que le mouvement. A découvrir et explorer.

L’Equilibre Du Présent, patrick laumond

© Patrick Laumond. "L’Equilibre Du Présent (Déploiement)".


Le site de l'artiste

A voir Aussi

tomas-saraceno_spider_on-air_palais-de-tokyo

Tomàs Saraceno et les araignées du musée

Tomàs Saraceno, l’architecte plasticien, nous propose dans ses multiples projets des utopies visibles et palpables, la plupart lui sont inspirées par le monde des araignées.

jan-dibbets_raban-maur-bnf-make-it-new

Jan Dibbets, l’art minimal et le moine Raban Maur

Jan Dibbets est ébloui en découvrant “Les Louanges de la Croix” un poème du 9° siècle d’un moine savant Raban Maur. Il fait l’inévitable parallèle avec le minimalisme des années 1960 et 1970 et décide de faire partager, à travers une exposition à la BNF, cette fascinante découverte.

ana-mendieta_body-art_siluetas

Ana Mendieta, je suis une sculpture

Ana Mendieta était une artiste de la performance et du body art il est pourtant impossible de la cantonner dans ces frontières bien trop étroites pour elle.

cindy-sherman_photography_picture-generation

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.

mark-manders-sculpture

Mark Manders, Self-portrait as a building

Mark Manders est un plasticien sculpteur néerlandais qui met en scène d’étranges personnages de glaise qu’il dissèque, sectionne, hybride mais qui demeurent pourtant impassibles. L’artiste les considère comme des autoportraits.

lenny-rebere,painting,charcoal,encre,verre,isabelle-gounod

Lenny Rébéré traces et réflexions

Lenny Rébéré est un jeune artiste peintre et plasticien qui travaille surtout au fusain et à l’encre. Il développe une représentation du monde brouillée, confuse et mystérieuse composée de plans multiples qui se superposent. Lenny Rébéré exécute également certaines pièces à l’encre et au crayon sur verre instillant ainsi un supplément d’étrangeté à son univers.

Pin It on Pinterest

Share This