Michael Borremans et Zurbaran, une "vanité" énigmatique !
michael borremans, peinture, portrait, belgium, realisme, velazquez, vanity, zurbaran, saint-françois, siecle-d-or

Michael Borremans et Zurbaran

Article publié par Thierry Grizard le 1 mars 2017

Michael Borremans et Zurbaran, une "vanité" énigmatique ! Une toile présentée chez Zeno X gallery à la Frieze London 2015.

Michaël Borremans et saint François (de dos)

Michael Borremans et Zurbaran

Michael Borremans conçoit la peinture comme une mise en scène qui par le « sujet », chez lui toujours elliptique et donc énigmatique, agit tel un moyen de captation en vue d’abîmer le « regardeur » dans l’observation « longue ».

La toile est alors un nœud, selon les propos de l’artiste lui même. Ici un étrange Saint François qui nous tourne le dos, peut-être inspiré du Saint François de Zurbaran dont il y avait en 2014 une rétrospective au Bozar de Bruxelles. Une « vanité » de « vanité », un jeu de miroir sans issue et probablement une énigme sans autre réel objet que la peinture.

En savoir plus. 


michael borremans, Zurbaran

Borremans/Zurbaran


Lire aussi: