Lionel Sabatté chapelle des Calvairiennes

Accueil » art contemporain » Lionel Sabatté chapelle des Calvairiennes | Par Thierry Grizard, publié le 29 février 2016, modifié le 6 mars 2019

“Echafaudages d’une éclosion”

Lionel Sabatté ou comment donner une forme au chaos de l’informe, du désordre de se qui est décomposé, apparemment déstructuré, tout du moins à l’échelle macroscopique.
Lionel Sabatté feint d’ignorer la loi de la conservation de la matière et part de ce que l’on voit comme informe, rebuts organiques: la poussière du métro parisien, les ongles coupés, les peaux mortes, thé. Dés lors le plasticien redonne à cet informe une structure en les recomposant dans une statuaire figurant des êtres vivants: bouc, cygnes, arbres, souches, etc.
L’on vient de presque rien pour arriver à la représentation morbide du vivant à partir de la décomposition non identifiée d’autres éléments pas nécessairement organiques. L’autre contradiction réside dans le lieu d’exposition, une chapelle, la chapelle des Calvairiennes, un lieu de communication entre l’esprit et la matière, tout ceci dans un cadre plus ou moins baroque. C’est à voir jusqu’au 27 avril 2016.  

lionel-sabatté,-chapelle-des-calvairiennes,-solo-show,-plasticien,-sculpture


LIONEL SABATTÉ | “Echafaudages d’une éclosion”.

Chapelle des Calvairiennes.

Du 13 février au 24 avril 2016.


Voir aussi:


 

Pin It on Pinterest

Share This