LIONEL ESTEVE “A wander” Galerie Perrotin

Accueil » art contemporain » LIONEL ESTEVE “A wander” Galerie Perrotin | Par Thierry Grizard, publié le 29 avril 2015, modifié le 3 janvier 2019

Exposition personnelle de Lionel Estève, "A wander"

Galerie Perrotin, Paris

 
Lionel Estève (1967) un plasticien qui se définit comme sculpteur, et à juste titre, dans le sens où il souligne l’espace à travers, entre autres, des mobiles en plexiglas coloré ou de fines résilles en fil d’acier. Par ces structures aériennes, souvent sensuelles par leurs vibrations ou leurs couleurs ces installations/sculptures dessinent effectivement l’espace. Son travail s'apparente donc souvent à un dessin spatial laissant au vide toute sa place.
Dans "A Wander" Lionel Estève renouvelle son langage et travaille cette fois davantage sur le contour et les infimes reliefs de feuilles et fleurs séchées, redorées et retravaillées, dans une grande finesse, évoquant les enluminures du gothique mais comme échappées de leur vélin.
 

LIONEL ESTÈVE “a wander”
18.04>>30.05.15
Vernissage: 18 avril.

 
lionel-esteve, a-wander

 
lionel-esteve, a-wander
 

 
lionel esteve
 

lionel-esteve, a-wander
 
 
 
lionel-esteve, a-wander
 

lionel-esteve, a-wander
 

lionel-esteve, a-wander

 
lionel-esteve, a-wander

 
lionel-esteve, a-wander

 
lionel-esteve, a-wander
 

lionel-esteve, a-wander

lionel-esteve, a-wander
 

lionel-esteve, a-wander

lionel-esteve, a-wander

lionel-esteve, a-wander

lionel-esteve, a-wander

lionel-esteve, a-wander

lionel-esteve, a-wander

 


A voir Aussi

luc-tuymans_painting_david-zwirner

Luc Tuymans, peinture et soustraction

Luc Tuymans pratique la peinture comme une oscillation entre dissipation et révélation du visible, son art s’efforce de figurer l’ineffable, et en particulier ce que la violence occulte quand la raison est stupéfaite.

pierrre-leguillon_fondation-ricard_learning-from-looking

Pierre Leguillon, Learning from Looking

Pierre Leguillon, après avoir passé plusieurs mois au Japon, nous invite à la Fondation Ricard à un parcours qui n’est plus exposition et pas encore un voyage.

coco-capitan_mep_2019_photography

Coco Capitan, “busy living” à la MEP

Coco Capitan est une jeune photographe plasticienne au succès fulgurant, à 27 ans tout juste, une importante rétrospective lui est consacrée à la Maison Européenne de la Photographie, intitulée “Busy Living”.

ren-hang_mep_paris_2019_photography

Ren Hang et Ryan McGinley, un soupçon de plagiat !

Ren Hang le très fameux photographe poète chinois voit son originalité proclamée remise en cause par un amateur averti.

alex-majoli_le-bal_scene_photography

Alex Majoli, un photojournaliste baroque

Alex Majoli est un photojournaliste eminent de l’agence Magnum, depuis 8 années il parcourt le monde pour en donner une autre image, profondement théâtrale.

ren-hang_photography_solo-show_mep

Ren Hang, des signes de l’amour

Ren Hang plus qu’un photographe est un poete visuel qui compose en images des jeux de mots ou de signes. Il procède par collages, collisions et inversions.

Pin It on Pinterest

Share This