Jeff Koons au Centre Pompidou

Accueil » art contemporain » Jeff Koons au Centre Pompidou

Jeff Koons, rétrospective 2014 Jeff Koons, du Pop Art au Post Pop Art ! Ou de la mise en abîme de l’icône Cette rétrospective entend faire le bilan d’un indéniable « grand œuvre », désormais indissociable de celui qui l’a façonné. Car le projet de Jeff Koons est, avant tout commentaire, une histoire et un…

Jeff Koons, rétrospective 2014

Jeff Koons, du Pop Art au Post Pop Art ! Ou de la mise en abîme de l’icône

jeff koons, retrospective, 2014, centre pompidou, art exhibition

Cette rétrospective entend faire le bilan d’un indéniable « grand œuvre », désormais indissociable de celui qui l’a façonné. Car le projet de Jeff Koons est, avant tout commentaire, une histoire et un rêve américains. Une œuvre pragmatique et résolument positive, un défi joyeux dans un monde de hauts et de bas, une vision certes ludique, mais plus subversive qu’il n’y paraît et que son auteur se garde de le dire. Intimement lié à sa pratique, Jeff Koons aura, au fil de quelque trente-cinq ans, plus d’une fois défrayé la chronique. Des premiers objets résolument enfantins aux figures archétypales en acier polychrome se dressant dans les institutions publiques et les fondations privées, des images publicitaires métamorphosées en tableaux aux cadeaux d’entreprise devenus les trophées des meilleures ventes publiques, des publicités pour « master classes » gratifiées à des enfants attentifs dans des magazines d’art aux images pornographiques incarnant, pour l’artiste, « l’amour et la spiritualité », l’œuvre de Koons n’aura cessé de défier le jugement et le goût et de stimuler le désir pour affirmer sa valeur iconique et symbolique.


A voir aussi:


jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014
jeff-koons, pop-art, art-contemporain, centre-pompidou, exposition, paris, 2014

Newsletter

maurizio-cattelan_contemporary-art

Maurizio Catellan et la banane comédienne

Maurizio Cattelan après plusieurs années d’absence fait, avec une banane, un retour tonitruant sur la scène de l’art contemporain et son marché.

peter-hujar-photography-jeu-de-paume-museum

Peter Hujar , portraits de l’underground new-yorkais

Peter Hujar est un photographe américain emblématique des années underground new-yorkaise des années 70/80. Il réalisait des portraits saisissants du temps qui glisse entre les vivants et les morts.

sally-mann_auction_christies_new-york_2019

Sally Mann au musée du Jeu de Paume. A thousand crossings

Sally Mann expose au musée du Jeu de Paume depuis le 18 juin 2019. Il s’agit là de la plus grande rétrospective consacrée à la photographe américaine en France. L’exposition a pour centre d’intérêt la relation de Sally Mann au Sud des États des Unis. Le grand mérite de cette focalisation est de pointer le cœur de l’oeuvre de Sally Mann.

tomas-saraceno_contemporary-art_antropocene

Tomàs Saraceno et les araignées du musée

Tomàs Saraceno, l’architecte plasticien, nous propose dans ses multiples projets des utopies visibles et palpables, la plupart lui sont inspirées par le monde des araignées.

cindy-sherman_photography_visual-artist

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.

philippe-cognee_art-exhibition_templon-gallery_paris_2020

Philippe Cognée et la décrépitude

Philippe Cognée se distingue notamment par sa technique à l’encaustique qui l’autorise à rendre la décrépitude visible sur et hors la toile.