Combas | Galerie Laurent Strouk

Accueil » art contemporain » Combas | Galerie Laurent Strouk

Combas rentrera-t-il un jour dans l’âge de raison ? Combas est un jeune homme frétillant de 58 ans qui après avoir été une des têtes de file de la Figuration Libre est devenu avec le temps un électron libre à la créativité bouillonnante mais aussi à l’engagement dans son œuvre parfois inconstant. Cependant dans cette exposition …

Combas rentrera-t-il un jour dans l’âge de raison ?

Combas est un jeune homme frétillant de 58 ans qui après avoir été une des têtes de file de la Figuration Libre est devenu avec le temps un électron libre à la créativité bouillonnante mais aussi à l’engagement dans son œuvre parfois inconstant.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Cependant dans cette exposition  à la galerie Laurent Strouk on retrouve un Combas pleinement impliqué dans la création et qui se renouvelle complètement. Ce qu’il y d’immédiatement saisissant dans cette exposition c’est la diversité des œuvres : narratives, ornementales, expressionnistes ou citations décalées et humoristiques de Picasso ou Matisse.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Après avoir fait, le plus souvent, de son quotidien et des ses « délires » les sujets de ses toiles à la manière de la modernité des années 80 Combas reprend le dialogue avec l’histoire de la peinture moderne qu’il avait dans d’autres circonstances entamé avec Kijno par exemple.

Ici on retrouve de nombreuses convocations assez explicites d’autres peintres contemporains ou modernes, notamment Picasso, Matisse et Basquiat.

De manière assez anecdotique on retrouve même dans certaines grandes toiles très narratives un appel du pied à Antonio Segui une des personnalités majeures de la Figuration Narrative. Or Antonio Segui a été l’objet de la précédente exposition chez Laurent Strouk. La citation est donc évidente et assumée en particulier dans l’usage des réserves blanches et des textes serpentins qui ponctuent une narration du coq à l’âne (si propre à la manière qu’a Combas de s’exprimer et penser) et pleine d’humour. On identifie d’ailleurs  sans mal certains des personnages cylindres d’Antonio Segui.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

On trouve également quelque chose d’assez nouveau chez Combas dans ces dernières œuvres. Un aspect encore plus « ornemental» dans l’usage du thème floral ici surdimensionné et d’un trait plus régulier et épais. Il y a toujours eu des fleurs, végétaux plus ou moins psychédéliques, sexuels ou inquiétants chez Combas mais peu, et pas de manière aussi patente, dans cette échelle qui monumentalise le sujet et lui donne cet aspect « ornemental ». Quant au cerné, au trait, il devient moins systématique. Ce n’est plus seulement un contour noir qui cerne la couleur mais une ample gestuelle très physique et sûre qui parcourt le grand format avec énergie. Combas utilise aussi des couleurs argentées qui dit-il sont là pour capter la lumière et se rehausser suivant l’heure du jour et l’angle de vision. C’est vrai en particulier d’une des toiles en triptyque. Le dialogue avec Matisse est plus que probable.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Dans un autre registre, il y a un grand christ qui rappelle l’ange de Basquiat et convoque évidemment toute l’histoire de la peinture, mais aussi une multitude de thèmes empruntés à l’Art Brut et africain, à savoir les formes totémiques, les lances et javelines, flèches et autres.

Dans ce registre certaines pièces assez atypiques font penser par l’usage de frises géométriques à une sorte d’art précolombien sous hallucinogène.

Il y a d’ailleurs à l’étage un immense portrait surdimensionné aux yeux bleus électriques particulièrement frappant de ce point de vue.

Quant aux œuvres sur papier ce sont, bien entendu, les plus spontanées. Elles « racontent » en simultané comme dans la narration picturale médiévale ou l’art des estampes chinoises. Ce sont souvent trois grandes feuilles assemblées. On y voit, entre autres, une sortie en voiture avec un chien ébouriffé qui nous lance un regard criant de vérité. Là le texte est moins présent c’est le thème floral décliné comme une tapisserie serrée de bâtonnets chatoyants qui remplit l’espace. Cette pièce est pleine de gaité et de jovialité et explose littéralement de bonheur. Elle fait, d’ailleurs, un peu penser à l’univers de Jacques Tatti.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Enfin il y de petites pièces en camaïeu qui dialoguent avec Picasso dans le trait et les thèmes. Combas va jusqu’à simuler sur la vitre de l’encadrement la fameuse scène du film de Clousot.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Enfin au rez-de-chaussée, dans une encoignure un peu timorée, de petites scènes à caractère érotique délirantes et drôles davantage dans le style que l’on connaît de Combas. Avec néanmoins des collages en relief c’est-à-dire sur le plan même de la feuille comme encore une fois sur la vitre de l’encadrement.

Cette exposition est vraiment enthousiasmante, savoureuse, inventive, et de manière inattendue de la part d’une « figure » de la peinture contemporaine, hors des modes et de l’accablement qui semble peser sur beaucoup de jeunes artistes.

A voir absolument.


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Articles similaires:


  • © Robert Combas.
  • Courtesy galerie Laurent Strouk.

[/av_textblock]
[/av_two_third]

[av_one_third min_height= » vertical_alignment=’av-align-top’ space= » margin=’0px’ margin_sync=’true’ padding=’5px’ padding_sync=’true’ border=’1′ border_color= » radius=’0px’ radius_sync=’true’ background_color= » src= » attachment= » attachment_size= » background_position=’top left’ background_repeat=’no-repeat’ animation= » mobile_display= »]

[av_textblock size= » font_color= » color= » admin_preview_bg= »]

COMBAS


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre


robert-combas, combas, figuration-libre, galerie-laurent-strouk, exposition, paris, artiste-peintre

Newsletter

maurizio-cattelan_contemporary-art

Maurizio Catellan et la banane comédienne

Maurizio Cattelan après plusieurs années d’absence fait, avec une banane, un retour tonitruant sur la scène de l’art contemporain et son marché.

peter-hujar-photography-jeu-de-paume-museum

Peter Hujar , portraits de l’underground new-yorkais

Peter Hujar est un photographe américain emblématique des années underground new-yorkaise des années 70/80. Il réalisait des portraits saisissants du temps qui glisse entre les vivants et les morts.

sally-mann_auction_christies_new-york_2019

Sally Mann au musée du Jeu de Paume. A thousand crossings

Sally Mann expose au musée du Jeu de Paume depuis le 18 juin 2019. Il s’agit là de la plus grande rétrospective consacrée à la photographe américaine en France. L’exposition a pour centre d’intérêt la relation de Sally Mann au Sud des États des Unis. Le grand mérite de cette focalisation est de pointer le cœur de l’oeuvre de Sally Mann.

tomas-saraceno_contemporary-art_antropocene

Tomàs Saraceno et les araignées du musée

Tomàs Saraceno, l’architecte plasticien, nous propose dans ses multiples projets des utopies visibles et palpables, la plupart lui sont inspirées par le monde des araignées.

cindy-sherman_photography_visual-artist

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.

philippe-cognee_art-exhibition_templon-gallery_paris_2020

Philippe Cognée et la décrépitude

Philippe Cognée se distingue notamment par sa technique à l’encaustique qui l’autorise à rendre la décrépitude visible sur et hors la toile.