Claire Tabouret à la Collection Lambert, Avignon

Accueil » art contemporain » Claire Tabouret à la Collection Lambert, Avignon | Par Thierry Grizard, publié le 12 août 2018, modifié le 15 juin 2019

Claire Tabouret en Avignon

Claire Tabouret expose à la Collection Lambert en Avignon en revenant avec des œuvres récentes et un peu moins sur le thème de l'enfance dont elle dresse des portraits de groupes paradoxaux. Ce panorama donne une idée assez juste du corpus de la jeune artiste peintre à la carrière foudroyante.

En savoir plus sur Claire Tabouret

Images de l'exposition : "Les Veilleurs" à Collection Lambert en Avignon, du 5 juillet au 4 novembre 2018.

Voir aussi :

La suite de la galerie est réservée aux abonnés.
Pour en savoir plus nous contacter.

  • © Claire Tabouret.
  • Courtesy : Collection Lambert.
  • Photographie in situ : © Thierry Grizard.
  • Photographies tous droits réservés.
  • Camera : Iphone 7Plus.

A voir aussi

serban-savu_painting_romania

Serban Savu, romantisme et social réalisme poétique

Serban Savu avec Adrian Ghenie fait partie de l’Ecole de Cluj mais chez Savu l’expressionnisme fait place à une sorte de post réalisme socialiste poétique.

claire-tabouret_almine-rech

Claire Tabouret et la Femme qui pleure

Claire Tabouret inaugure à la galerie Almine Rech une nouvelle série. Il ne s’agit plus d’enfants en portrait de groupe, mais de lutteurs qui sont comme une métaphore de la dualité et la relation amoureuse.

claire-tabouret_fondation-lambert_painting

Claire Tabouret portrait de groupe en altérité

Claire Tabouret expose à la Collection Lambert en Avignon en revenant avec des œuvres récentes et un peu moins sur le thème de l’enfance dont elle dresse des portraits de groupes paradoxaux.

jenny-saville-george-economou-collection

Jenny Saville, du corps féminin à l’origine du monde

Jenny Saville, La monumentalité des chairs Jenny Saville (née en 1970), est une artiste peintre d’origine écossaise. Dès ses débuts elle a été suivi comme beaucoup d’autres artistes anglais de la Young British Artists par Charles Saachi, puis son œuvre s’est très rapidement imposée dans le champ de l’art contemporain. Jenny Saville : peindre le…

adrian-ghenie-jungles-in-paris-2018

Adrian Ghenie, Jungles in Paris

Adrian Ghenie, dans cette nouvelle exposition : “Jungles In Paris” à la galerie Thaddaeus Ropac, fait preuve d’une virtuosité stupéfiante et parvient à se renouveler dans un syncrétisme stylistique presque sauvage et irrespectueux. La virulence habituelle de ses propos, d’ailleurs assez pessimistes, sur l’histoire de l’humanité et sa monstruosité intrinsèque, trouve ici une manière plus personnelle, moins empruntée à Bacon ou autres, de figurer picturalement la brutalité du monde des hommes.

jean-baptiste-boyer,painting,realism,néo-réalisme,exhibition,galerie-laure-roynette,paris,france

Jean-Baptiste Boyer, la satire du néo-réalisme

Jean-Baptiste Boyer est un jeune artiste peintre français qui, à travers une reprise ironique du “grand style” , dépeint sinon des caractères tout du moins des états, pour être précis des vanités, celles de la “vie moderne”.

marlene-dumas, painting, art

Marlene Dumas, Figure et figures

Marlene Dumas n’est préoccupée que d’une chose la figure. Elle a presque essentiellement fait, durant toute sa carrière, que des portraits, des vanités, des masques anthropomorphes ou des personnages en pied. Elle peint donc ce que l’on désigne en peinture sous le terme de figure. Or pour la peintre hollandaise, d’origine sud-africaine, reporter sur un cadre restreint des figures, c’est à dire des personnes humaines en pied, ou des demi-figures, soit des hommes ou femmes sous forme de portraits, ne va pas du tout de soi. Le sujet peint, la figure est selon Marlene Dumas, ou emprisonnée, ou s’échappe, ou ne trouve aucune place dans le cadre; rétablir l’équilibre entre la découpe de la surface et la figure, c’est ce qui motive Marlene Dumas à reprendre perpétuellement le motif.

giulia-andreani_painting

Giulia Andreani, mythes collectifs et histoire

Giulia Andreani, grande et petite histoire Travail d’archiviste ! Giulia Andreani, une jeune artiste prometteuse qui travaille à partir de documents photographiques d’archive. Une filiation évidente avec la photographie objective issue de l’Académie des Beaux Arts de Düsseldorf, entre autres : Thomas Demand, mais aussi Thomas Ruff, Thomas Struth, voire Gerhard Richter dans ses séries…

Pin It on Pinterest

Share This