Claire Morgan résilles et suspension

Accueil » art contemporain » Claire Morgan résilles et suspension

Claire Morgan est une jeune plasticienne d'origine irlandaise qui travaille autour de scénarisations spatiales mêlant le banal, des détritus, des animaux empaillés et une géométrie aérienne.

Les résurrections aériennes

Claire Morgan est une sculptrice/plasticienne qui travaille autour de scénarisations spatiales, très aériennes, mêlant les éléments les plus banals et vulgaires de notre société avec des animaux empaillés par ses soins, le tout associé dans des résilles géométriques fines et vaporeuses dans lesquelles elle suspend le temps en une action énigmatiques.

claire morgan, sculpture, galerie-karsten-greve
© Claire Morgan.

Ceci n’est pas écologique

Claire Morgan malgré l’usage d’éléments naturels, duvets, feuilles, fleurs séchées et animaux taxidermisés refuse de se laisser enfermer dans un discours banal et assez convenu sur l’écologie. Ses œuvres sont des histoires sans légende, des suspensions au sens littéral comme métaphorique. En réalité, les résilles de Claire Morgan ne sont pas si muettes que cela, en effet les titres orientent ou redirigent toujours le regard vers une interprétation possible quelque fois assez explicite.

Theatrum mundi

Dans le corpus de Claire Morgan il est beaucoup question de la mort, de la fragilité et du temps, mais parfois, notamment dans les travaux de 2013, la narration devient plus contextuelle avec des connotations sentimentales et sexuelles assez présentes. Le ton est à la fois sirupeux et humoristique, on pressent la distanciation ironique et l’illustration constante chez la plasticienne irlandaise de la formule shakespearienne : « All the world’s a stage. And all the men and women merely players; They have their exits and their entrances, And one man in his time plays many parts … »  (As You Like It).

claire morgan, Opening, sculpture, contemporary art
© Claire Morgan.

Cabinets de curiosités

Depuis 2015 l’artiste recourt à des vitrines qui enferment comme elles protègent. Les renards et autres volatiles sont souvent représentés prisonniers de suspensions matérialisant un air solide ou le cours d’une existence précaire dont ils sont les victimes empaillées et mises sous verre  à l’image d’une planche d’entomologiste. On passe des installations « in situ » exposées aux aléas de l’environnement à des vitrines dignes d’un cabinet de curiosités. Le vivant est affligé d’un double simulacre, taxidermisé et mis en boite, épinglé et exposé pour finalement s’enchevêtrer dans des résilles certes aériennes mais se révélant davantage être des chaînes, des pièges que de délicats supports.

Claire Morgan est représentée par galerie Karsten Greve.

claire morgan

claire morgan, galerie-karsten-greve, sculpture

Newsletter

maurizio-cattelan_contemporary-art

Maurizio Catellan et la banane comédienne

Maurizio Cattelan après plusieurs années d’absence fait, avec une banane, un retour tonitruant sur la scène de l’art contemporain et son marché.

peter-hujar-photography-jeu-de-paume-museum

Peter Hujar , portraits de l’underground new-yorkais

Peter Hujar est un photographe américain emblématique des années underground new-yorkaise des années 70/80. Il réalisait des portraits saisissants du temps qui glisse entre les vivants et les morts.

sally-mann_auction_christies_new-york_2019

Sally Mann au musée du Jeu de Paume. A thousand crossings

Sally Mann expose au musée du Jeu de Paume depuis le 18 juin 2019. Il s’agit là de la plus grande rétrospective consacrée à la photographe américaine en France. L’exposition a pour centre d’intérêt la relation de Sally Mann au Sud des États des Unis. Le grand mérite de cette focalisation est de pointer le cœur de l’oeuvre de Sally Mann.

tomas-saraceno_contemporary-art_antropocene

Tomàs Saraceno et les araignées du musée

Tomàs Saraceno, l’architecte plasticien, nous propose dans ses multiples projets des utopies visibles et palpables, la plupart lui sont inspirées par le monde des araignées.

cindy-sherman_photography_visual-artist

Cindy Sherman The Picture Generation

Cindy Sherman, la représentante la plus fameuse de la Picture Generation avec Richard Prince, a fondé tout son travail sur le travestissement et les simulacres, en portant des masques parodiques elle tente de montrer ce qui se cache derrière eux.

philippe-cognee_art-exhibition_templon-gallery_paris_2020

Philippe Cognée et la décrépitude

Philippe Cognée se distingue notamment par sa technique à l’encaustique qui l’autorise à rendre la décrépitude visible sur et hors la toile.