Le baroque espagnol et les sculptures sur bois de Pedro de Mena

Accueil » Art ancien » Le baroque espagnol et les sculptures sur bois de Pedro de Mena | Par Thierry Grizard, publié le 15 juillet 2015, modifié le 5 mars 2019

Théâtralité et sincérité des sentiments

Le Metropolitan Museum of Art a acquis, il y a peu, deux œuvres du sculpteur du XVII° siècle espagnol Pedro de Mena : un « Ecce Homo » et une « Mater Dolorosa ». Deux sculptures sur bois peint d’une grande force émotionnelle.

Bien avant Ron Mueck et la sculpture photo réaliste, il était courant et l'il est encore de voir dans les églises espagnoles des sculptures en bois peint parfois de qualité expressive et réaliste saisissantes. Ces œuvres, produites à l'époque en série dans des ateliers, étaient généralement de qualité médiocre. Elles ont été longtemps méprisées et considérées comme kitsch. Certains artistes espagnols du 17° siècle sont néanmoins sortis du lot en particulier quand on dispose des œuvres originales ayant servi à produire les séries.

pedro-de-mena_sculpture_barocco

C'est le cas de Pedro de Mena qui a su donner aux saints, au Christ et à la Madone des traits si réalistes et individualisés que ces figures bibliques et sacrées semblent pénétrer dans notre monde profane, dans le temps séculaire, pour nous interpeller directement, de manière presque sensible. Ces sculptures sont souvent très baroques dans la traduction du mouvement, notamment à travers les drapés, ou encore dramatisées à l'extrême dans des postures théâtrales qui invitent à l’exacerbation de la communion.

Cette sincérité démonstrative conduit cependant, croyant ou pas, à une empathie irrépressible. Les traits des visages, bien que parfois légèrement idéalisés, sont ceux d'êtres réels qui souffrent dans leurs chairs, vivent la Passion ou la Foi. Difficile de ne pas communier avec leur calvaire ou l’authenticité de leur foi.

Ces œuvres, souvent négligées en raison de leur étiquette kitsch, réapparaissent donc au grand jour probablement sous l'influence du photo réalisme en sculpture qui les a, en quelque sorte, réhabilitées.

Sous l'impulsion du musée national d'histoire et d'art Luxembourg, une exposition rassemblant les grands noms de la peinture espagnole du siècle d'or, notamment Murillo et Zurbaran, met en valeur la contribution du sculpteur Pedro de Mena à l'ample mouvement artistique du baroque espagnol. 

 

Pedro de Mena

De Mena, Murillo, Zurbaran
Sint-Janshospitaal, Bruges
8 mars - 6 octobre 2019

Pin It on Pinterest

Share This